mercredi

A quoi sert ce blog ?

Ce blog a été conçu au cours d'une formation dispensée par Matières Prises et destinée à des professionnels de l'animation sociale et socioculturelle, souhaitant réduire la distance avec des habitants. Il a pour objectif de soutenir ceux qui veulent s'essayer à des pratiques "hors structure/hors les murs". A travers quelque images, des documents écrits et parfois des vidéos, vous pourrez découvrir sous forme chronologique les différentes séquences de cette session 2016. 

"Aller vers les habitants" constitue un aspect de notre effort pour rendre plus simples et plus informelles les relations entre institutions et publics.  Le second axe de travail que nous empruntons concerne davantage les acteurs centrés sur un travail de prévention et de sensibilisation, à destination d'un public de passants.  Il fait également l'objet d'un blog visible ici.

Cliquer pour accéder au programme de formation

samedi

L'après-formation : questionnement sur nos pratiques.



Conférence de Laurent Ott, philosophe, formateur, chercheur en travail social, donnée à Lausanne le jeudi 23 mai 2013 à l'aula du collège du Belvédère

Du lien entre précarités, espaces publics, proximités et distances professionnelles. Une conférence qui met des mots forts sur les directions que nous avons prises lors de notre chantier collectif  "Les invités du H4".

Si vous n'avez pas coutume de regarder des conférences, ayez le courage de vous laisser prendre car, si vous allez jusqu'au bout, vous serez récompensés...Par contre, évitez la présentation (sans intérêt), tout commence à partir de 4'25.

jeudi

Séquence 7 : bilan et analyse de l'expérimentation

Cliquer sur le schéma pour visualiser le document.


lundi

Séquence 6 : Les invités du H4 en images

En attendant notre bilan complet de septembre, quelques images de la journée.

La fine équipe du 9 juillet
Cliquer sur l'image puis faire "retour à l'album" si le diaporama est déjà lancé.

mardi

Séquence 5 : préparation de notre expérimentation.

Ce projet constitue l’expérimentation de fin de formation,  l’animation  que nous mènerons pour tenter d’appliquer quelques éléments-clés du travail dans les espaces publics.

Nous sommes partis du principe que nous voulions inviter les habitants à nous rencontrer et à se rencontrer, dans le hall de leur immeuble et dans ses abords, tout au long du samedi 9 juillet, de 8 heures à 21 heures. Au sens strict du terme, il s’agit donc de « réduire la distance » avec les habitants, en allant au plus près des gens et en essayant de s’installer à leurs côtés, une journée durant.

L'enjeu est de mesurer ce qui peut se vivre, le nombre et la qualité des rencontres que nous produirons, les informations exploitables que nous pourrons recueillir, les publics potentiels avec lesquels on pourrait penser des suites...Et ce, alors que nous sommes à moins de 300 mètres du centre social du Grand Parc.

Pour nous sentir légitime, nous avons besoin d’être invités par un/e habitant/e de l’immeuble concerné. Ce sera le cas via Isabelle, qui vit dans cet immeuble depuis de nombreuses années. Sa présence nous offre d’une part cette légitimité, celle de s’inviter dans l’immeuble en étant cependant conviés par un de ses habitants, ce qui permet d’inviter, en retour, le reste des habitants. La présence d’Isabelle nous assurera, lors de nos animations, une complicité et un allié « de l’intérieur ». Son appartement constituera par ailleurs  un espace de repos temporaire, un lieu pour préparer des cafés et des thés, maintenir des boissons au frais, etc.

Nous avons décidé, lors de notre préparation,  de proposer différentes manières d’entrer en relation :

  • Devant le hall et dans le hall durant la matinée, une zone de gratuité dans laquelle on trouvera des vêtements, des jouets pour enfants, des livres, des DVD et des bijoux. Cet espace est animé conjointement avec les membres du collectif d’habitants RSE (Réseau Solidaire d’échange), partenaire du centre social Grand Parc lors de manifestations, 
  • Devant le hall toujours, pendant la matinée, un espace bar pour café, thé et viennoiserie, 
  • Tout au long de la journée, dans les ascenseurs, des porteurs de paroles, l’un avec la question : « Que vous ont transmis vos parents ? », l’autre avec la question : « Que vous ont appris les enfants ? »,
  • En fin d’après-midi et jusqu’à 21 heures, nous déplacerons la zone de gratuité derrière l’immeuble et installerons un apéritif dînatoire, 
  • Durant cette séquence, nous proposons un jeu simple d’inter-connaissance entre les gens présents, 
  • A 18 heures, des équipes iront faire du porte à porte pour inviter une dernière fois les habitants,
  • Des tracts présentant la journée seront accrochés aux poignées de portes, trois jours avant notre animation.

Séquence 4 : Virage

Nous avons décidé de changer nos plans.

Initialement, chacun devait expérimenter, dans sa structure, une animation originale dans l'espace public. Mais pour que cela soit possible, il fallait que chacun dispose d'une zone de confort et de sécurité, pour pouvoir expérimenter, ce qui signifiait concrètement :

- Engagement et soutien de son équipe,

- Possibilité de s'essayer et donc de se tromper, sans trop de pression,

- Disposer donc d'un contexte à "faible enjeu' car "trop d'enjeu tue le jeu".

La fatigue des équipes pour beaucoup, les velléités d'utiliser la formation au service d'un travail de diagnostic pour certains, le stress de "ne pas se rater" pour d'autres...Tout cela nous a permis de mesurer que les conditions favorables pour expérimenter n'étaient pas réunies.

C'est pourquoi nous avons décider de produire une expérimentation collective unique, de manière à créer un contexte plus sécurisé et permettant davantage de prises de risques.

Le terrain de cette expérimentation sera celui du quartier du Grand Parc et le centre social nous servira de "base arrière".


mercredi

Séquence 3 : Le Grand Parc - Note d'ambiance

Deux séquences d'archives qui mettent l'ambiance sur ce que fut le Grand Parc : vision aérienne et images du chantier dans les années 50 puis entretien avec la première directrice du centre social. Une autre époque, un autre monde.


jeudi

Séquence 1 et 2 : quartier d' Arlac et d'Yser à Mérignac

Dans les vidéos qui suivent, une synthèse et quelques développements à partir de nos déambulations à Mérignac : observer, fureter,  comprendre l'écosystème, provoquer les rencontres, les quatre épisodes faisant partie d'une playlist dédiée, ils se suivent dans le player.